Infolettre DIALOG
Juillet 2015

Juillet 2015

BANQUE documentaire
« Autochtonia »

Cent ans de productions scientifiques québécoises

Un inventaire complet des documents produits par les instances autochtones

» en savoir plus

Recherche » Projet SOGIP

Scales of governance, the UN, the States and Indigenous Peoples : Self-determination in the time of globalization

Échelles de gouvernance, les Nations Unies, les États et les Peuples Autochtones ; l´autodétermination au temps de la globalisation

Placé sous la responsabilité scientifique de la professeure IRÈNE BELLIER (Laboratoire d'anthropologie des institutions et des organisations sociales, CNRS/EHESS, Paris), SOGIP est un projet de recherche comparative, global et multiscalaire sur les dimensions sociales, culturelles et politiques de la gouvernance et des droits des peuples autochtones. Il met en place un dispositif de recherche original pour appréhender les relations complexes entre le global et le local, afin d'analyser les discours, les politiques, les pratiques et les représentations d'acteurs de puissance inégale. L'adoption de la Déclaration des Droits des Peuples Autochtones par l'Assemblée générale des Nations Unies, en septembre 2007 (et avec le soutien de l'Union Européenne), ouvre en effet un nouvel horizon de réflexion sur les différentes modalités possibles d'exercice du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

Alors que les mécanismes de la reconnaissance (constitutionnelle, juridique et politique) des peuples autochtones sont marqués par le cadre national des États qui les englobent, leur appel à la communauté internationale, dans la seconde moitié du 20e siècle, et les formes actuelles de leur mobilisation transnationale, ont conduit à une phase de prise de conscience globale. Un changement de paradigme est ainsi observé avec l'adoption de cette Déclaration qui possède une haute valeur morale et symbolique, génère une série d'expectatives, et est susceptible d'induire nombre de changements qu'il convient d'étudier sérieusement. Aucune recherche comparative n'existe à ce jour sur les conditions de possibilité de la mise en œuvre de la Déclaration des droits des peuples autochtones, très peu de littérature a été produite sur ses possibles impacts. L'objectif de SOGIP est de produire des résultats en ce sens avant la fin de la deuxième décennie des populations autochtones (2005-2015) publiques tels que l'éducation, la gestion des territoires et de leurs ressources, la représentation politique, les systèmes légaux et les expressions culturelles. Les études seront réalisées dans le Sud de l'Afrique, en Amérique du Sud, en Asie, et en Océanie.

L'approche comparative ainsi que la volonté d'associer à la recherche des partenaires autochtones et certains secteurs des organisations internationales visent à se dégager des dichotomies simplistes qui pèsent sur la manière de penser les questions autochtones, à mettre en relation les différentes scènes de débat de ces problématiques dans les mondes anglophones, hispanophones et francophones, pour revisiter les théories post coloniales et penser la modernisation du discours occidental.

» Consultez le site web du SOGIP www.sogip.hess.fr

Lire dans le Bulletin DIALOG de novembre 2011 la chronique de JEAN LECLAIR sur l'atelier international du SOGIP en juin 2011, à Paris : Peuples autochtones : avancées internationales, gouvernance, questions juridiques.

Recherche partenariale

Les programmes font présentement l’objet d’une refonte. Les nouveaux formulaires seront disponibles en 2015.

Alliance ODENA

Une nouvelle alliance de recherche portant sur les logiques et dynamiques urbaines des Premiers Peuples voit le jour grâce à un partenariat entre DIALOG et le Regroupement des centres d’amitié autochtone du Québec.

» en savoir plus

Plan de site